Return to site

Virginie :

"anything is possible" fait aussi battre son coeur ...

On aime Virginie Brière-Boucher qui nous raconte son plaisir du Triathlon 70.3 dans sa vie bien remplie de maman-sportive-qui-travaille ... :

"Je vais raconter mon parcours sans être redondante mais il est important de savoir d’où je pars.

J’ai commencé la course à pied il y a plus de deux ans afin de perdre du poids suite à une grossesse gémellaire. Avec 3 enfants c’est compliqué 😬
L’addiction de la course à pied a pris le dessus et je me suis vu faire des semi-marathons .

Cependant, suite à une blessure au niveau du TFL, un ami m’a dit "mets toi au triathlon afin de soulager ton genou" .

Lorsque j’ai participé à mon 1er ironman 70.3, j'ai découvert : "anything is possible" .

Cela n’avait fait ni une ni deux dans ma tête et je me suis inscrite dans un club de triathlon.
J’ai commencé par des XS puis des distances M et j'ai gagné un concours par compressport pour participer à l’ironman de Vichy !
Le jour de l’Ironman, je n’en menais pas large et j’étais concentrée .
Je commence la natation et un concurrent me donne un coup au niveau de ma main.
Le coup a été si fort que j'ai dû abandonner et aller à la tente médicale.
Le médecin a diagnostiqué une fracture de la main.
Obligée d’abandonner. J'ai rencontré Cyril Viennot (triathlète professionnel) qui avait dû aussi abandonner et qui m’a motivée pour la suite.

Cette année, était la revanche sur Vichy 2016.
Je suis finisher avec des rencontres de plusieurs athlètes ( Romain Guillaume et des personnes de ma team lemongrasstriathlonteam)
J’ai pris un énorme plaisir sur cet ironman 70.3

Je travaille une semaine sur deux.

Je suis infirmière libérale donc quand je travaille, ce sont des journées à 100 à l’heure...

Cependant, ce rythme me convient parfaitement car la semaine où je ne travaille pas je peux me consacrer à mes enfants et au triathlon.

J’aime partager mes entraînements avec mes petits et surtout si ils le peuvent franchir la finish line avec moi.

Ce sont ma richesse et c’est grâce à eux que j’arrive à me surpasser. J’ai toujours une photo d’eux accrochée sur mon vélo lors de coups durs..

Je partage aussi parfois mes entraînements avec mon mari qui a pu être qualifié pour les championnats du monde ironman 70.3 cette année. C’est un moteur pour moi et un exemple.

Pour récupérer de mes entraînements je fais beaucoup de compex (electrostimulation) et je pratique le yoga ainsi que la relaxation.

Ça me permet de faire le vide et de me détendre aussi bien le corps que l’esprit.

J’ai un petit rituel chaque soir, j’ai pu le découvrir durant un stage chez MyTRIBE avec Charlotte Morel et Fred Belaubre : un carré de chocolat noir et un délicieux thé !

Au mois de novembre, j’ai pu vivre un moment exceptionnel en partant à l’île de la Réunion et l’île Maurice, pour participer au triathlon de l’île Maurice ... sans oublier de profiter de la douceur ambiante!

Une ambiance familiale et du partage avec de grands athlètes comme Toumy degham, Nathalie Simon ou Laurent jalabert avec qui j’ai pu échanger.

Ces épreuves ont toujours lieu dans un cadre idyllique où la nature prend le dessus.

Contempler, partager et participer à cette énergie, quel bonheur !

Les prochaines courses pour 2018 sont l’ironman 70.3 Dubaï, Luxembourg ."

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly